Communiqué de Presse de la FGPEP : La FGPEP présente la 5ème édition du Baromètre de la société inclusive

Lutte contre les inégalités, intégration des migrants : quelle société les Français veulent-ils ? Qu’attendent-ils de l’Europe ?
samedi 18 mai 2019
par  DG ADPEP 76
popularité : 14%


Le baromètre est réalisé tous les deux ans par la FGPEP en partenariat avec Kantar Public, sur la façon dont les Français perçoivent la société française et les efforts à réaliser pour parvenir à une société pleinement égalitaire et inclusive
Le constat principal est le suivant : 78% des Français jugent la société française inégalitaire. Les inégalités les plus graves concernent, selon le baromètre, des droits fondamentaux comme l’accès à l’emploi, aux soins et au logement. L’égalité continue de primer sur le mérite pour 62% des Français et reste le principe républicain jugé comme étant le plus important 
En ce qui concerne l’Union Européenne, les Français sont 72% à penser que les États membres doivent coopérer et se soutenir mutuellement pour l’accueil des migrants. La solidarité est une valeur jugée importante par 79% des Français pour la construction européenne, tandis que le sentiment d’appartenance européenne peine à s’imposer : seuls 6 Français sur 10 se sentent « Européens ».


La Fédération Générale des Pupilles de l’Enseignement Public (FGPEP), avec l’institut de sondage Kantar Public, prend tous les deux ans le pouls de la société française et de sa vision de l’inclusion au travers du Baromètre PEP de la Société Inclusive. Celui-ci permet à la FGPEP de connaitre l’état de l’opinion et ainsi d’affiner ses propositions de transformations sociales afin de promouvoir une société plus inclusive. 


Cette édition 2018-2019 a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 1002 personnes, stratifié par régions et catégories d’agglomération. 


Voici les principaux enseignements du baromètre : 
1 Une société de plus en plus inégalitaire : Dans un contexte marqué par la mobilisation répétée des Gilets Jaunes, qui semble être l’émanation d’un sentiment d’injustice sociale et d’une distance irréconciliable entre un peuple et ses dirigeants, plus de 3 Français sur 4 estiment que la société française est inégalitaire. Le constat d’une société « très inégalitaire » prend 6 points de plus par rapport au dernier baromètre, passant de 22% à 28%. Les inégalités les plus graves identifiées par les Français concernent l’accès à l’emploi, la possibilité de se soigner correctement et le logement.


2 Des fractures sociales et géographiques à corriger : Les Français considèrent que l’égalité est le principe républicain le plus important (55% de citations, dont 33% en premier) et prévaut sur celui de mérite. Les personnes en situation de handicap et de pauvreté sont, pour les Français, les publics qui méritent un effort particulier . Les habitants de zones rurales isolées arrivent en 3e position, montrant ainsi la sensibilité des Français aux problèmes créés par l’inégale répartition des ressources 


3 L’appel à la solidarité entre les pays pour l’accueil des migrants  : Interrogés par la FGPEP et Kantar sur l’accueil des migrants, les Français répondent attendre davantage de cohésion et de solidarité entre les pays membres : un constat évidemment soumis à clivages politiques, mais qui va néanmoins à l’encontre de l’idée d’un retour majoritaire des idées nationalistes … 


- Concernant l’accueil des migrants, l’Union européenne doit avant tout être, pour la grande majorité des Français, garante du soutien mutuel entre les pays membres de l’UE (72% de favorables contre 18% d’opposés) et de la mise en place de politiques communes en matière d’intégration des migrants (67% contre 22%).
 
- Les mesures proposées pour soutenir l’intégration des immigrés suscitent une forte adhésion, que ce soit obligatoire ou facultatif : 75% des Français interrogés sont pour rendre obligatoire les programmes d’intégration et les cours de langue à l’arrivée des immigrés (dont 42% tout à fait d’accord) 

4 Les Français et l’Europe : entre défiance et attentes, une société paradoxale ?
- Sans surprise, seuls 6 Français sur 10 (61%) (France métropolitaine) se considèrent comme citoyens européens. Cette donnée laisse à penser que l’action de l’Europe est peut-être trop lointaine, trop peu médiatisée dans ses apports positifs et touche trop indirectement les citoyens français pour que le sentiment de citoyenneté s’exprime clairement.


Dans le même temps, les Français estiment que la politique environnementale doit prioritairement se faire au niveau européen (61%), comme la politique migratoire (59% ). La pertinence d’un niveau de décision européen est donc approuvée par les Français.

Communiqué de Presse de la FGPEP
PDF - 456.7 ko

Baromètre 2018 de la Société Inclusive
PDF - 2.5 Mo

Note d’analyse de Kantar
PDF - 186.8 ko

Synthèse du Baromètre 2018 de la Société Inclusive
PDF - 1.9 Mo


 


Annonces

TWITTER


Suivez les PEP76  :


JPEG - 10.6 ko